jeudi 19 juillet 2012

Les Templiers Franc-Comtois

Le dernier Grand Maître des Templiers, Jacques de Molay était Franc Comtois.


Il est aujourd'hui communément admis que le lieu de naissance du dernier Maître de l'Ordre du Temple se situe à Molay en Haute-Saône, dans l'actuel canton de Vitrey-sur-Mance, à la limite de la Haute-Marne, en Franche-Comté.
Sur le bûcher de l'île de la cité (à Paris), le texte du procès indique la présence de Geoffroy de Charnay autre templier, oncle paraît-il, de Jeanne de Vergy, épouse de Geoffroy de Charny (en Champagne) qui se dépensa corps et âme après 1357, pour faire « adorer » une relique mystérieuse : le Saint Suaire quelle possédait alors en Champagne.
En 1418, Humbert de Villersexel, comte de la Roche et époux de Marguerite de Charny, (héritière de Jeanne de Vergy),  plaça le "Saint Suaire" à Saint-Hippolyte (Doubs), un de ses fiefs. Le linceul avait été remis à Marguerite par les chanoines de Lirey qui en avaient la garde mais qui craignaient d’être attaqués et pillés, lors des guerres locales qui faisaient rage et orage...

À la mort du comte de la Roche, en 1438, les chanoines de Lirey se pourvurent en justice pour forcer son épouse à restituer la relique, mais le parlement de Dole et la cour de Besançon donnèrent raison à celle-ci, qui voyagea dans différents endroits avec le linceul, notamment à Liège, Genève, Annecy, Paris, Bourg-en-Bresse, Nice.
Le 13 septembre 1452, Marguerite de Charny échange la relique avec Anne de Lusignan, épouse du duc Louis Ier de Savoie, contre le château de Varambon.
Le linceul est alors conservé dans une nouvelle église, la Sainte-Chapelle de Chambéry. Il rejoindra ensuite Turin en Italie lorsque le Duc de Savoie s’installera dans cette ville.

On peut voir dans la collégiale de Saint Hippolyte, un vitrail figurant Geoffroy de Charny en Templier, présentant le Saint Suaire avec le visage du christ…

Une réponse mystérieuse pour expliquer le lien entre les Templiers et le Saint Suaire, par le biais d'un des dernier Templiers Franc-Comtois… en passant par le dernier Grand Maître de l'Ordre Jacques de Molay...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de l'intérêt "curieux" que vous portez à ces histoires ignorées, oubliées ou si peu connues...
Commentaires et questions sont les bienvenues... à publier ou non...

Enregistrer un commentaire